modaliser


modaliser

modaliser verbe transitif (de modal) Permettre la modalisation d'un énoncé.

⇒MODALISER, verbe trans.
A. LING. Faire apparaître, par la mise en oeuvre de moyens linguistiques, les nuances de la modalité (v. modalité I B 1). Les verbes d'action non modalisés: ils sont dans leur ensemble commutables avec faire, être... (G. PROVOST ds Langages, Paris, 1969, n° 13, p.60). Modaliser, modalisation, modalisateur. Ces termes sont fréquemment employés aujourd'hui dans des environnements du type: «le locuteur (sujet de l'énonciation, énonciateur) modalise son discours (sa phrase, son énoncé)» (A.MEUNIER ds DRLAV, 1981, n° 25, p.123).
Emploi abs. À la limite énoncer, c'est modaliser (A.MEUNIER ds DRLAV, 1981p.142).
B. — MUS., rare. Moduler. Lorsque Mélisande modalise, l'orchestre se tait (ÉCORCHEVILLE, Suites orch., 1906, p. 83, note 5).
C. PHILOS. Différencier selon plusieurs modalités (v.modalité I E 2):
♦ ... mon expérience débouche dans les choses et se transcende en elles (...). Les grandeurs et les formes ne font que modaliser cette prise globale sur le monde. La chose est grande si mon regard ne peut pas l'envelopper, petite au contraire s'il l'enveloppe largement...
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 350.
D. P. ext., emploi pronom. à sens passif. Se modifier. Le protectorat (...) nous apporte tous les bénéfices du régime le plus souple. Nos lois ne s'y introduisent qu'à mesure des besoins en se modalisant à l'infini ou en s'appropriant aux nécessités locales (L.-H. LYAUTEY, Paroles d'action, Paris, Colin, 1948 [1916], p.174).
REM. Modalisant, -ante, adj., ling. Synon. de modalisateur (infra dér. 1). Les termes modalisants comme peut-être, certainement, sans doute suspendent l'assertion du sujet énonçant et, par là, se rattachent encore à l'énonciation (DUCROT-TOD. 1972, p.406).
Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1. 1906 mus. (ÉCORCHEVILLE, Suites orch.); 2. 1913 «différencier, faire apparaître sous divers aspects» (R. DE GOURMONT, Promenades littér., 2e série, p.42 ds QUEM. DDL t.25); 3. 1969 ling. (G. PROVOST, loc. cit.); 1972 style modalisant, terme modalisant (DUCROT-TOD., p.387 et 406). Dér. de modal; suff. -iser.
DÉR. 1. Modalisateur, -trice, subst. masc. et adj., ling. a)Subst. masc. Moyen linguistique (morphologique, lexical, syntaxique, intonatif) par lequel le sujet parlant fait apparaître son attitude vis-à-vis de ce qu'il énonce. Des modalisateurs formalisés, comme les adverbes dits d'opinion (peut-être, sans doute, évidemment, etc.) (J. DUBOIS ds Langages, Paris, 1969, n° 13, p.105). b) Adj. Des transformations modalisatrices comme l'emphase et le passif facultatif (J. DUBOIS ds Langages, Paris, 1969, n° 13, p.105). Adverbes modalisateurs (Ling. 1972). [], fém. [-]. 1re attest. 1969 subst. et adj. (J. DUBOIS, DS Langages, Paris, 1969, n° 13, p.105); de modaliser, suff. -(at)eur2. 2. Modalisation, subst. fém., ling. Opération qui, mettant en oeuvre des moyens linguistiques (morphologiques, lexicaux, syntaxiques, intonatifs) fait apparaître l'attitude du sujet parlant vis-à-vis de la vérité de ce qu'il énonce. Les verbes d'action sont fréquemment marqués par le futur qui introduit une forme de modalisation ambiguë de l'énoncé dans la mesure où le futur peut être interprété comme contingent (vouloir-pouvoir) ou comme nécessaire (devoir) (G. PROVOST ds Langages, Paris, 1969, p.60). Le concept de modalisation sert à l'analyse des moyens utilisés pour traduire le procès d'énonciation (Ling. 1972). []. 1re attest. 1969 (J. DUBOIS, loc. cit.); de modaliser, suff. -(a)tion.
BBG. —KERBRAT-ORECCHIONI (C.). L'Énonciation de la subjectivité ds le lang. Paris, 1980, pp.109-115, 118-120.

modaliser [mɔdalize] v. tr.
ÉTYM. 1916, → cit.; de modal, et -iser.
Didactique.
1 Différencier selon plusieurs modes (2. Mode, 4.) ou modalités.Pronominal :
0 Le protectorat au contraire nous apporte tous les bénéfices du régime le plus souple. Nos lois ne s'y introduisent qu'à mesure des besoins en se modalisant à l'infini ou en s'appropriant aux nécessités locales.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 174 (1916).
2 Former (un énoncé) en exprimant sa plus ou moins grande adhésion au contenu ( Modalisation) par des marques. (Ex. : transformer il est venu en je crois qu'il est venu, il est peut-être venu, je pense qu'il est venu, il me semble qu'il est venu, etc.).
DÉR. Modalisant, modalisateur, modalisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • modalisation — ● modalisation nom féminin Composante du procès d énonciation permettant d estimer le degré d adhésion du locuteur à son énoncé. modalisation [mɔdalizɑsjɔ̃] n. f. ÉTYM. D. i. (XXe); de modaliser. ❖ ♦ Ling. Fait de modaliser (un énoncé), de… …   Encyclopédie Universelle

  • BIOGRAPHIE — La biographie constitue une forme textuelle essentielle de l’Occident. Certes, ce genre ne jouit pas du plus haut prestige et l’histoire le regarde avec quelque suspicion. Mais, abondant depuis plus de deux millénaires, longtemps sollicité comme… …   Encyclopédie Universelle

  • modal — modal, ale, aux [ mɔdal, o ] adj. et n. f. • 1546; de 2. mode ♦ Du mode. 1 ♦ Philos. Vx Qui a rapport aux modes de la substance. Existence modale. Logique modale. ⇒ 2. mode. 2 ♦ Gramm. Relatif aux modes des verbes. Forme, valeur modale. 3 ♦ Mus.… …   Encyclopédie Universelle

  • savoir — 1. savoir [ savwar ] v. tr. <conjug. : 32> • fin XIIe; saveir 980; savir 842; lat. pop. °sapere (e long), class. sapere (e bref) « goûter, connaître » I ♦ Appréhender par l esprit. A ♦ 1 ♦ Avoir présent à l esprit (un objet de pensée qu on… …   Encyclopédie Universelle

  • modalisateur — ● modalisateur nom masculin Procédé permettant au locuteur de manifester la manière dont il envisage son propre énoncé. modalisateur [mɔdalizatœʀ] n. m. ÉTYM. D. i. (XXe); de modaliser. ❖ ♦ Ling. Unité langagière constituant la marque d une… …   Encyclopédie Universelle

  • modalisant — modalisant, ante [mɔdalizɑ̃, ɑ̃t] adj. ÉTYM. D. i. (XXe); p. prés. de modaliser. ❖ ♦ Ling. Qui modalise. || Terme modalisant. ⇒ Modalisateur. || Discours modalisant, dans lequel le locuteur porte une appréciation sur la valeur de vérité de son… …   Encyclopédie Universelle